Retour en arrière: Valve sort en 2007 la Orange Box, un pack de cinq jeux: Half Life², Half Life² : Episode One, Half Life² : Episode Two, Team Fortress 2 et Portal. Ce dernier, proposant un gameplay révolutionnaire a été élu Jeu de l’année 2007.

Portal 2 est donc la suite directe du premier opus. Il propose le même gameplay: résoudre des énigmes à l’aide du Portal Gun, fusil tirant des portails permettant de se téléporter d’un endroit à un autre d’une pièce et de défier les lois de la physique.

Alors que Portal accusait d’un manque assez rapide de nouveaux challenges et d’une histoire bien trop courte, les développeurs de Valve ont corrigé le tir: de nouveaux éléments de gameplay s’ajoutent au fur et à mesure du jeu pour pouvoir proposer de nouveaux chalenges et la campagne solo est bien plus longue et trépidante!

Vous commencez l’aventure dans une chambre de cryostase et vous vous réveillez quelques décennies après la fin du premier opus. Votre but va d’être de vous échapper du complexe, mais le chemin sera rempli d’embuches! Le jeu garde bien sûr son humour décalé et cynique tant apprécié dans Portal.

L’histoire sera d’ailleurs l’occasion de tester les nouveaux éléments de gameplay dont je vous parlait à l’instant:

Le laser et le cube réflecteur est le premier que vous rencontrez. Vous devrez dévier le faisceau laser à l’aide du cube pour alimenter un générateur. Un peu à la manière des boules d’énergie du premier opus (qui ont disparu).

Vous rencontrerez ensuite le pont de lumière solide qui vous permettra de vous déplacer au dessus du vide et de stopper les tirs des tourelles.

Le rayon tracteur est également intéressant: comme son nom l’indique, il permet de déplacer n’importe quoi dans le vide.

Enfin, les derniers ajouts de gameplay importants sont les gels. Il y en a trois: le bleu, l’orange et le blanc. Le bleu permet de rebondir et de faire de grands sauts, l’orange de se déplacer rapidement et le blanc de pouvoir poser des portails n’importe où. Mais ça n’en devient pas plus facile pour autant!

Par contre on notera l’absence des « Pneumatic Diversity Vents » ou ces tubes qui aspirent l’air, présentés lors de l’E3. Des rumeurs font état d’un DLC qui proposera de nouvelles salles de test comportant cet outil.

Attendu par beaucoup, un mode coopération a été ajouté. Ce mode nous met dans la peau de deux robot, P-Body et Atlas, qui vont devoir collaborer pour résoudre les énigmes proposées par GladOS.

Bien évidemment, les campagne solo et coopération sont séparées puisque la coopération nécessitait des niveaux conçus spécialement pour être joués à deux. De plus, chacun des deux modes ont leur intérêt.

Pour terminer, je souligne l’idée ingénieuse de Valve d’avoir intégré Steam à la version PS3 du jeu. Elle permet de sauvegarder sur Steam Cloud et de jouer avec ses homologues sur PC/Mac et vice-versa. De plus, un code Steam est disponible dans la boite pour pouvoir jouer à Portal 2 sur PC/Mac.

Portal 2 est donc un jeu formidable, qui vous transporte dans un univers vraiment incroyable plus riche que celui du premier Portal. Si vous aimez les jeux de plateforme, d’aventure et de réflexion et n’appréciez pas les jeux « Je tire sur tout ce qui bouge », Portal 2 est fait pour vous!

Je pense que Portal 2 va être Jeu de l’année 2011, à moins que ce soit Uncharted 3 qui s’annonce également très bon! Maintenant il me reste à percer tout les mystères du jeu et attendre Half Life² : Episode Three 😀

http://www.koreus.com/video/languedepub-vie-tellement-simple.html


2 réponses à “Mon test de Portal 2”

  1. F1-Force dit :

    très bon article :)

    une petite question : y’a pas du tout de coté FPS enfin du pvp quoi ?

  2. Axel Leroy dit :

    Non, loin de là. C’est un jeu de plateforme, mais en vue à la première personne.

Laisser un commentaire